Faites place à l’écrit !

Faites place à l’écrit !

Avec ou sans  » s’il vous plaît « , de la place il en faut, telle est l’exigence des mots. Ils veulent dire quelque chose, ils veulent du sens, leur sens retrouver, rétablir, et les mahbouls fuir. C’est qu’il y en a des tarés, des hommes et des femmes, bien évidemment.

L »écrit est galvaudé.

Parler faux c’est pas grave, les adages, expressions et autres proverbes  sont là pour nous rappeler l’indulgence, la compréhension; mais écrire faux est intolérable ! On ne doit pas écrire faux ! Tolérer une piteuse syntaxe, un vocabulaire miséreux c’est accorder aux pensées médiocres une place qu’elles ne méritent pas.

Polluer par l’écrit, néfaste pour tout le monde, à la longue.

Le savoir, la culture, cela ne s’improvise pas, cela s’acquiert. Les infos glanées hâtivement, un peu comme les histoires drôles que l’on entend ou que l’on lit : on les oublie très vite. On les oublie parce qu »elles sont,  intrinsèquement, furtives, éphémères. La culture, ça reste, ça doit rester. D »où la nécessité de prendre le temps pour l’acquisition des connaissances.

Et donc, il faut refaire place à l’écrit !

(…)

***

le 21/3/2013 à 03h 30.

 

Laisser un commentaire